Universités

Billet d' Avion

Jeux - Games

Rencontres
- Mettre BeninInfo en page d'accueil


Le Chef de l’Etat face aux grands dossiers de la nation, Boni Yayi met à nu ses détracteurs

Politique Écrit par redaction
1er août 2012, Le Président de la République Boni Yayi a été reçu en entretien sur la chaîne de télévision nationale ORTB. Pendant plus de deux heures, le président de République a passé en revue les dossiers brulants de l’actualité nationale sur le plan économique, social, politique et bien d’autres sujets. Le Président de la République en se prononçant sur les questions sensibles a confondu ses détracteurs.
Le Président de la République a rompu avec le silence sur certains grands dossiers de la nation. Reçu hier sur l’ORTB, Boni Yayi a dit sa part de vérité par rapport à certaines questions de l’actualité nationale. Le Président de la République a d’entrée de jeux présenté la situation économique du Bénin. Il ressort de ses explications que le Bénin se porte économiquement mieux contrairement aux informations qui sont dissimulées dans l’opinion publique. En témoigne le dernier rapport publié par le Fonds Monétaire Internationale (FMI). Néanmoins, il y a des difficultés qui pèsent sur le pays du fait de la crise économique internationale qui frappe de plein fouet tous les pays du monde et du fait que l’économie du Bénin est essentiellement fiscale.
Le coton est aujourd’hui le pôle de croissance du Bénin. Si la production cotonnière baisse, il est normal que la croissance économique chute. Raison pour laquelle le Chef de l’Etat et tout son gouvernement se battent au quotidien pour une bonne campagne cotonnière. L’assainissement des finances publiques se poursuit et cela réserve un lendemain meilleur pour l’économie Béninoise. S’agissant des réformes initiées par le gouvernement, le Chef de l’Etat Boni Yayi a insisté sur les raisons qui sous-tendent la mise en place du programme de vérification des importations (Pvi) nouvelle génération. Il s’agit pour le Chef de l’Etat de réorganiser tout le système d’importation et d’exportation du Bénin pour renforcer l’économie nationale. Très tôt ces réformes sont mises en cause et résistent aux blocages de tout genre. Le Président de République a fait allusion au bras de fer qui a opposé l’opérateur économique Patrice Talon et le gouvernement. Ce qui a abouti à la suspension et la résiliation du contrat de Bénin contrôle SA. Le Chef de l’Etat estime que le point d’achoppement entre lui et Patrice Talon est que ce dernier vise son intérêt personnel et non l’intérêt de tous. « L’amitié pour moi ne compte pas lorsqu’il s’agit de l’intérêt national » a précisé le Président de la République. Cette situation d’imbroglio créée par Bénin control a fait perdre à l’Etat plusieurs milliards. En exemple, le Nigéria a pris plus de 60% des affaires du port autonome de Cotonou, le Togo plus de 45% et le Ghana plus de 30%. Quant à l’association interprofessionnelle du Coton gérée par Patrice Talon, elle ne va plus exister désormais a indiqué le Président de la République. Le gouvernement va installer la concurrence pour faire développer le secteur cotonnier au Bénin.
Le Chef de l’Etat s’est également prononcé sur d’autres questions de l’actualité nationale telles que la crise à la fédération béninoise de football, la correction de la LEPI, la corruption, la bonne gouvernance, la situation politique et bien d’autres sujets. En ce qui concerne la crise à la FBF, la position du Président de la République est sans équivoque. La FIFA est une institution qui a ses règles à part et le gouvernement ne saurait accepter sacrifier l’avenir de la jeunesse vue la menace de suspension qu’elle brandit. Le Président a mis en garde tous ceux qui pour des raisons inavouées ou non fondées, menacent de le chasser du pouvoir. Pour finir, le Chef de l’Etat a souhaité une bonne fête de l’indépendance à tout le peuple béninois et l’a invité au travail parce que c’est seulement de cette manière que le Bénin pourra attendre la prospérité.
Louis TOSSAVI

Recommandez cet article