Tuesday, April 16, 2024
HomeACTUALITESécurité des patients dans les établissements sanitaires 

Sécurité des patients dans les établissements sanitaires 

Sécurité des patients dans les établissements sanitaires : Un dispositif pour s’assurer de la prise en charge sûre et efficace des patients

Le Ministre de la Santé, Professeur Benjamin HOUNKPATIN, a procédé le jeudi 28 mars 2024 à Cotonou au lancement officiel du dispositif pour la sécurité des patients dans les établissements sanitaires du Bénin. C’était en présence de son collègue en charge de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale, Monsieur Raphaël AKOTEGNON, du Représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé, du Représentant de Enabel, du Préfet du département de l’Atlantique, d’éminentes personnalités et des acteurs de la Santé en République du Bénin. 

C’est fort de certains constats que l’Autorité de Régulation de la Santé a décidé de la mise en place du dispositif pour la sécurité des patients. Parmi ces constats documentés figurent le rapport de la Commission technique chargée des réformes dans le secteur de la santé ; la pertinence des plaintes après investigation ; les inspections faites par la CCI-SPSM. À cela s’ajoute la mise en œuvre des attributions de l’ARS. 

Pour remédier à ces maux afin d’assurer aux patients une prise en charge sûre et efficace dans les établissements sanitaires en République du Bénin, l’ARS a opté pour le dispositif pour la sécurité des patients qui constitue l’ensemble des dispositions politiques et mesures pratiques dont la présence dans l’établissement de santé témoigne de la priorité que constitue la sécurité des patients. Il atteste également de ce que l’établissement et les professionnels de santé recourent aux meilleures pratiques à l’occasion des soins. 

Le dispositif vise à éviter la survenue des évènements indésirables, de limiter les préjudices associés. Il est essentiel pour prendre le train de l’amélioration continue de la qualité et vient restaurer la confiance de la population dans l’utilisation des services de santé au Bénin. 

Pour le Président de l’ARS, Dr Lucien DOSSOU-GBETE, le lancement du dispositif pour la sécurité des patients marque le temps zéro pour tous les acteurs et les établissements de santé en matière de sécurité des patients. Il invite chacun à manifester son engagement à faire de la sécurité des patients une priorité. « Le lancement du dispositif atteste que le train de l’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des patients quitte la gare « insécurité » pour la destination « Porte de la qualité », a ajouté Dr Lucien DOSSOU-GBETE. 

La sécurité des patients ne se limite pas à la prévention des erreurs médicales et des infections nausocomiales. Elle englobe également la promotion d’une culture de l’erreur apprenante au sein des équipes soignantes, la culture de l’écoute où les patients sont partenaires de leur propre prise en charge et où leur voix est attendue et respectée. 

Et c’est pourquoi le Gouvernement du Bénin opte, aux dires du Ministre de la Santé, pour la mise en place de ce dispositif, un cadre institutionnel qui permet l’application d’un ensemble de normes relatives au domaine de la sécurité des patients dans les établissements de santé à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. « C’est un engagement ferme de notre pays qui vise à garantir que, chaque individu qui franchit les portes d’un établissement de santé bénéficie d’une prise en charge sûre et efficace exempte de tout risque évitable. Nous nous engageons à renforcer l’implication active des patients dans leur parcours de soins », a ajouté Prof. Benjamin HOUNKPATIN. 

Le Ministre a également lancé un appel à tous les acteurs du système de santé à embarquer dans ce train nouveau qui conduit vers des soins sûrs, gage de la couverture sanitaire universelle. 

Notons qu’après le déploiement du dispositif dans tous les établissements, une évaluation sera faite par l’ARS en décembre 2024 pour apprécier la mise en œuvre au niveau de chaque établissement sanitaire. « Le reste de l’année 2024 sera mis à profit pour déployer, contrôler et recontrôler avant d’évaluer. Alors, nous aurons une version définitive et consensuelle des 2 manuels », indique le Président de l’ARS, Dr Lucien DOSSOU-GBETE. 

Quant aux partenaires, ils rassurent de leur accompagnement sans cesse pour l’atteinte des objectifs.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments